Adopter un chiot : 5 conseils pour lui trouver un nom !

Trouver le nom d’un chien n’est pas une affaire aussi simple que l’on croit. Lors de cette étape, il faut songer au fait qu’on devra le répéter de multiples fois par jour au cours de plusieurs années. Pour les personnes tierces, le nom du toutou en dit long sur sa personnalité. Sur le moment, les propositions fusent tous azimuts, mais toutes ne seront pas forcément bonnes à prendre.

Adopter un chiot : 5 conseils pour lui trouver un nom !

Un nom court de deux syllabes

Choisir le nom d’un chiot n’est pas de tout repos. Plusieurs éléments sont à prendre en considération. Tout d’abord, il est inutile d’envisager des noms trop longs qui ne font qu’entraîner la confusion dans l’esprit de l’animal et ne permettent pas de retenir son attention. Les noms constitués de trait d’union ou les noms composés sont également déconseillés. Il se peut qu’au premier abord, l’appeler Sébastien semble pertinent. Mais au moment de se retrouver dans le parc, il sera difficile de le faire revenir avec un tel patronyme lorsqu’il se met à partir chasser. L’idéal est de se limiter systématiquement à une ou deux syllabes et de privilégier une sonorité assez dynamique et énergique qui poussera le chien à obéir lorsqu’on l’appellera. La tonalité tient un rôle très important puisque l’animal peut discerner les plages de fréquence.

Éviter les noms vulgaires et embarrassants et gare au contresens

Pour ne pas se mettre mal à l’aise en public, une autre règle d’or est d’éviter les noms qui sont vulgaires et embarrassants. Sur le coup, il peut sembler drôle de l’appeler d’après une provocation ou une plaisanterie. Toutefois, devant les gens, cela peut finir par être incommodant.

Par ailleurs, le propriétaire doit faire attention aux contresens. Il ne faut pas donner un nom qui est synonyme de commandes, car l’éducation du chien risque de devenir un véritable cauchemar. Un nom comme « Cassie » qui peut signifier « Assis » ou « Manon » qui peut vouloir dire « non » est à bannir.

L’excès de consonnes est également proscrit. Donner un nom long et original à son toutou peut être tentant, mais cela ne facilitera pas sa compréhension ni son assimilation. Préférez par exemple Lucie à Lucille.

Si l’exercice de trouver un nom devient trop complexe, il suffit d’aller sur les sites spécialisés et de consulter la liste de super noms pour son chien.

Privilégier les noms en cohérence avec la taille et la personnalité du chien

Un autre conseil très important implique de toujours opter pour un nom adapté avec le caractère et l’apparence du chien. Lorsqu’on adopte un chiot, on ne doit pas oublier qu’il va devenir très grand. Galipette, Sushi ou Globule ne conviennent qu’aux races de petit format. Inversement, les gros chiens pourront se faire baptiser Tiger ou Monstro.

La personnalité de l’animal entre également en ligne de compte. On voit mal un Teckel s’appeler Brutus, un Chihuahua se nommer Rex ou un Lévrier Italien se faire prénommer Nounours. Il faut veiller à lui dénicher un nom qui cadre avec son physique et son caractère. S’il s’agit d’un toutou très doux, Sweetie pourrait convenir. S’il est plus vif, pourquoi ne pas l’appeler Furie ou Geyser ? Ne pas hésiter à s’inspirer de l’univers de la musique en le nommant Jazz, Diva ou Arpège. Les chiens intelligents porteront à merveille des noms comme Nobel ou Geek.

Le nom des chiens LOF

Les personnes qui font acquisition d’un chien de race obtiennent un certificat de naissance pour justifier l’inscription au Livre des Origines Françaises (LOF). Il s’agit d’un fichier qui correspond en quelque sorte au registre d’état civil des chiens. Le LOF impose de choisir un nom qui débute par une lettre précise. En 2015, tous les chiens inscrits devaient avoir des noms qui ont commencé par L, puis en M en 2016, en N en 2017 et ainsi de suite. Grâce à cette règle, il est plus facile pour les maîtres de trouver un patronyme pour leur animal de compagnie. À noter que six lettres ont été supprimées de la liste pour ne pas compliquer la tâche des propriétaires à savoir K, Q, W, X et Y et Z. Le système ne fonctionne actuellement qu’avec 20 lettres.

Apprendre son nom au chiot

Pour que le chiot assimile son nom, il faut l’y habituer le plus tôt possible. Le travail doit toujours se faire dans un lieu calme avec très peu de stimulations pour que l’animal reste concentré. La méthode à privilégier est le renforcement positif. Il est vivement déconseillé de sanctionner l’animal s’il ne s’exécute pas. Un chiot débute dans son apprentissage, c’est pourquoi il faut avoir beaucoup de patience et ne pas se montrer excessivement exigeant. Ensuite, pour attirer son attention, appeler le chien par son prénom avec une tonalité aiguë. Recommencer cet exercice en procédant à des séances courtes plutôt que des séances longues qui deviennent une contrainte pour l’animal. En l’appelant, si le toutou se retourne, il faut le récompenser. A contrario, s’il n’écoute pas, ne pas le sanctionner.

Écrit par Noémie le dans Trucs de filles

Faites suivre sur les réseaux sociaux !

Laisser un commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : 88kann5cvk